facebook
Choisir la langue

A propos de l’Inde du Sud et de Goa

L’Inde du Sud offre des paysages étonnants, verts et reposants. Appréciez la richesse culturelle et gastronomique de cette région colorée et accueillante. Retrouvez ici tout ce que vous avez besoin de savoir pour préparer votre voyage.

L’Inde du Sud offre des paysages étonnants, verts et reposants. Appréciez la richesse culturelle et gastronomique de cette région colorée et accueillante. Retrouvez ici tout ce que vous avez besoin de savoir pour préparer votre voyage.

Climat

Climat

L’Inde du sud, aussi désignée sous le nom « Dravida » dans l’hymne national indien, comprend les Etats de l’Andra Pradesh, du Karnataka, du Tamil Nadu et du Kerala ainsi que les territoires de l’union de Lakshadweep, Pondichéry et les îles Andaman et Nicobar. Tout cela correspond à plus de 20% de la surface de l’Inde. Entourée de trois côtés par la baie du Bengale, l’océan Indien et la mer d’Arabie, la péninsule bénéficie d’un climat tropical très chaud dans lequel la mousson joue un rôle crucial. La mousson du sud-ouest commence à déverser ses pluies en juin par le Kerala. Les vents chargés d’humidité soufflent jusqu’au nord de l’Inde, amenant les pluies sur Goa et le Konkan en cours de route. Le Tamil Nadu et le sud-est de l’Andra Pradesh reçoivent la majeure partie de leurs précipitations de la mousson du nord-est, entre novembre et février.

L’été est chaud et humide de mai à juin et les températures peuvent atteindre 40 degrés en journée. Les mois d’octobre à mai sont plus secs pour une grande partie de l’Andra Pradesh et du Karnataka, où les journées sont douces et les nuits relativement fraiches.

Goa possède un climat chaud et humide la plupart du temps, avec un pic de chaleur en mai. La mousson se déverse sur l’ancienne colonie portugaise de juin à septembre. C’est une période unique pour visiter Goa, avec sa mer agitée, ses plages trempées et son abondante verdure. Décembre et janvier sont les mois où la fréquentation est la plus importante, particulièrement durant les jours festifs du nouvel an. Les réservations sont à faire très en avance !

Histoire

Histoire

Le sud de l’Inde a vu émerger et s’effondrer plusieurs empires et dynasties durant les 4 derniers milliers d’années. La période de l’Age de Fer fut marquée par le règne des dynasties Chera, Chola ou encore Pandya, qui dirigèrent la région jusqu’au 14ème siècle. Plusieurs autres pouvoirs vinrent ensuite se succéder, dont les empires Satavahana, Chalukya, Pallava, Rashtrakuta, Kakativa et Hoysala, jusqu’à l’avènement d’un règne musulman vers la fin de l’ère médiévale. Suite à la mort d’Aurangzeb, le pouvoir Mughal s’affaiblit et les dirigeants sud-indiens gagnèrent en autonomie.

Avec l’arrivée des Européens au 16ème siècle, l’Inde du sud affecta les alliances entre la France et la Grande Bretagne, ce qui causa une anarchie générale. Les Britanniques prirent le contrôle de la plupart de l’Inde, laissant la possession de Pondichéry à la France. Ils créèrent la présidence de Madras, qui engloba les régions du sud étant sous pouvoir britannique et divisèrent le reste en Etats princiers dépendants. Suite à l’indépendance du pays, l’Inde du sud fut linguistiquement divisée par le States Reorganisation Act (1956) qui créa ainsi l’Andra Pradesh, le Karnataka, le Kerala, le Tamil Nadu et le dernier état créé, le Telengana.

Old Goa fut établi comme port d’attache par les Portugais en 1510. Au milieu du 18ème siècle, ces derniers avaient étendu leur domination sur un territoire correspondant quasiment au Goa actuel. Après l’indépendance de l’Inde ils refusèrent de céder leurs enclaves au pays, ce qui conduit au lancement de l’Operation Vijay par l’Inde. Après plus de 450 années sous contrôle portugais, Goa fut intégré à l’Inde libre en 1961. L’influence portugaise transparait dans chaque aspect de la vie et de la culture goannaises, ce qui donne à cet Etat une identité charismatique.

Gastronomie

Gastronomie

La cuisine dans le sud de l’Inde

Le riz est l’indispensable aliment de base en Inde du sud, toujours accompagné de poisson dans la plupart des plats des régions côtières. Cela dit, chacun des Etats cultive sa propre signature culinaire.

La gastronomie en Andra Pradesh est réputée pour ses délicieux pickles, ses currys aromatiques et épicés et ses doses généreuses de poudre de piment rouge – déconseillé aux estomacs sensibles ! Les plats à base de viande comptent parmi les meilleurs du pays, en particulier le « Hyderabadi biryani » (riz parfumé préparé avec des viandes épicées). Influencé par la cuisine Mughlai, il est devenu l’un des emblèmes de la gastronomie indienne.

Le Kerala étant connu comme la terre des épices, il est facile de se faire une idée de la cuisine locale ! Les fruits de mer sont l’immanquable culinaire de cet Etat et les plats à base de poisson et crustacés sont très populaires au sein de la population. La noix de coco est un ingrédient vital de la cuisine kéralaise ainsi que dans les côtes du Karnataka.

Il serait pratiquement impossible de voyager en Inde du sud sans se salir les mains avec la cuisine iconique du Tamil Nadu : dosa, idli, vada, uttapam et sambhar. La finesse et la variété des saveurs risquent de submerger vos sens. Ces plats du sud sont aussi très populaires dans les villes du nord.

L’autre incontournable du sud de l’Inde est son café fort et intense.

Le curry de riz et de poisson est le plat de base de la cuisine de Goa. La région est également réputée pour son incroyable diversité de préparations à base de poisson. Le feni, alcool local à essayer au moins une fois, est fait à partir de noix de cajou fermentées.

Population

Population

Population d’Inde du sud

Avec plus de 200 millions d’habitants, l’Inde du sud est une version plus éduquée que son homologue du Nord. Le taux moyen d’alphabétisation y est en effet bien plus élevé que la moyenne nationale, le Kerala prenant la tête du classement avec un taux d’alphabétisation de plus de 90% et le meilleur ratio homme/femme du pays.
Le sud de l’Inde se compose de grands Etats bien distincts. Le States Reorganisation Act de 1956 découpa les Etats de l’Inde selon des critères linguistiques. Cela mena à la création de l’Andhra Pradesh, du Karnataka, du Kerala et du Tamil Nadu où dominaient respectivement le telugu, le kannada, le Malayalam et le tamil. Ce sont les quatre principaux groupes linguistiques du sud de l’Inde, suivis du tulu et du kodava.
La culture de l’Inde du sud est singulièrement différente de celle du nord, que ce soit pour la nourriture, les vêtements, la musique, la danse ou l’architecture. Cette distinction tient en grande partie des tout premiers habitants et dirigeants, très différents dans ces deux régions. La culture sud-indienne est centrée sur l’univers éternel à travers la célébration de la beauté du corps et de la maternité. Certains villages et tribus du sud sont d’ailleurs toujours organisés selon un système matriarcal.
Goa possède un peu plus d’un million d’habitants, ce qui en fait l’un des Etats les moins peuplés de l’Inde. Le konkani et le marathi y sont les langues les plus parlées. Goa compte énormément de chrétiens, dont la présence est due à l’héritage européen de la région.

Fêtes et Festivals

Fêtes et Festivals

La région compte tellement de religions et de cultures qu’il y a toujours un festival célébré près de chez soi. La tradition dravidienne souligne chaque festivité, qu’elle soit religieuse ou liée aux saisons.
Célébrant la saison des récoltes, Onam est la fête la plus répandue et la plus importante au Kerala. Les courses de bateaux serpents marquent le point culminant de ces 10 jours de festivités. Le festival de Pongal en Inde du sud est l’une des plus importantes fêtes de la moisson au monde. Elle marque la fin de l’hiver et le début du printemps. Tombant généralement en janvier, il s’agit du principal festival du Tamil Nadu.
Considéré comme une extension de la fête de Diwali, Karthigai Deepam est célébré en lumière lors d’une pleine lune pendant le mois tamoul de Karthigai, qui tombe en novembre ou décembre.
Ugadi marque le début du nouveau calendrier lunaire hindou avec le changement d’orbite de la lune. Cette fête se produit généralement à la fin du mois de mars et est très largement célébrée dans le Karnataka et l’Andra Pradesh.
Niché sur les rives des backwaters du Kerala, Alappuzha est le lieu où se déroule chaque année en août le Nehru Trophy Boat Race. Rassemblant des centaines de rameurs sur des bateaux serpents colorés, c’est une attraction touristique majeure.
Durant le carnaval goanais et les festivités du nouvel an, les rues et plages de Goa sont investies par des danses et parades, de la musique et des stands de nourriture. C’est l’une des destinations phares pour célébrer le nouvel an en Inde.

Religion

Religion

L’Inde de sud est majoritairement de religion hindoue, avec plus de 80% de sa population adhérant à l’hindouisme. La région vibre sous un nombre indéfinissable de temples ornementés et de magnifiques statues de pierre si caractéristiques du sud de l’Inde. Elle compte ainsi quelques temples remarquablement conçus et devenus d’importants sites de pèlerinages comme Udupi (Karanataka), Rameshwaram et Kanchipuram Kanyakumari (Tamil Nadu), Amaravati (Andra Pradresh), Sabarimala, Guruvayoor et Kalpathy (Kerala), Tirupati Balaji (Tirumala), Mahabalipuram (Chennai), Thousand Pillar (Warangal) et Meenakshi (Madurai).
Une grande communauté musulmane vit en Inde du sud, en particulier sur la côte de Malabar et en Andra Pradesh. Le développement du christianisme s’est développé sur les côtés à partir de la venue au Kerala de l’apôtre St Thomas en l’an 52. Goa est le foyer des catholiques et est particulièrement connu pour sa population et son héritage chrétiens. Le paysage de cet Etat est ponctué d’églises, dont deux classées au patrimoine mondial : la basilique de Bom Jesus et les églises et couvents d’Old Goa. Hyderabad est une ville grouillante et multi-religieuse, ce dont découle une culture unique et quelques temples, mosquées et églises emblématiques. L’une des plus anciennes communautés juives du monde vit aujourd’hui au Kerala. On suppose leur arrivée sur la côte de Malabar durant le règne du roi Salomon. L’un des plus anciens lieux de cultes est la synagogue de Paradesi à Kochi au Kerala.
Les philosophies du bouddhisme et du jainisme auraient aussi contribué à façonner la culture en Inde du sud. La ville de Shravana Belgola dans le Karnataka est un centre de pèlerinage populaire pour les jains.

Géographie

Géographie

Péninsule en forme de triangle inversé, l’Inde du sud est bordée par les eaux à l’est, à l’ouest et au sud, tandis que les limites au nord sont formées par les chaînes de montagnes des monts Vindhya et Satpura. Ces chaînes se situent en Inde centrale et sont géographiquement considérées comme la frontière entre le nord et le sud du pays. Le plateau du Deccan constitue le centre de la région et est délimité par les Ghats Occidentaux et les Ghats Orientaux, massifs montagneux s’étirant respectivement le long des côtes ouest et est de l’Inde. Les plaines de la côte est s’étendent des Ghats Orientaux à la baie du Bengale, tandis que la région verdoyante du Konkan allant jusqu’à Goa s’étend des Ghats Occidentaux à la mer d’Arabie.
Le sud de l’Inde comprend aussi deux magnifiques archipels : le Lakshadweep et les îles Nicobar et Andaman. Les îles et îlots coralliens du Lakshadweep se situent au large du sud-ouest du Kerala, tandis que les célèbres îles Andaman et Nicobar se trouvent au large de la côte est dans la baie du Bengale. Kanyakumari, le point de confluence des plaines des côtes ouest et est, forme la pointe sud de l’Inde. En français, on nomme aussi cette ville le cap Comorin. Parmi les fleuves traversant l’Inde du sud, on retrouve le Godavari, le Krishna, la Tungabhadra et la Kaveri.
La majeure partie de Goa fait partie de la région du Konkan et la côte goannaise est longue de 101 km. Comprenant plusieurs plages célèbres, Goa est la destination côtière la plus prisée du pays, attirant chaque année des milliers de touristes étrangers.
L’Inde du sud rassemble une multitude colossale de paysages et un séjour dans cette région vous emmènera des plages de sable blanc à la douceur de vivre des backwaters, en passant par les collines luxuriantes, l’abondance des parcs naturels, les falaises en bordure d’océan et les cascades vertigineuses.

Copyright ShantiTravel - 2016 - All Rights Reserved