facebook
Choisir la langue
FAQ Birmanie

Foire Aux Questions - Birmanie

Créez votre voyage sur mesure en Birmanie en faisant appel à nos experts sur place. Ils répondent ici aux questions les plus fréquemment posées par nos voyageurs venant au Myanmar.


Quelles sont les formalités pour se rendre en Birmanie ?

Assurez-vous d’être en possession d’un passeport qui sera encore valide 6 mois après la date de votre retour en France. Pour les enfants mineurs, sachez qu’il leur faut également un passeport individuel. Assurez-vous de bien avoir une page vierge dans votre passeport pour pouvoir y apposer le visa.

Le visa est obligatoire pour voyager en Birmanie. Le plus simple est de faire un E-Visa directement sur le site internet : http://evisa.moip.gov.mm/

On vous délivrera le visa directement à l’aéroport de Yangon en échange du papier imprimé en France. La procédure ne prend plus que 5 jours et est faisable depuis n’importe quel ordinateur ou tablette. Son coût est de 50 dollars.Vous pouvez effectuer cette demande au plus tôt 3 mois avant votre arrivée Birmanie. Le visa vous donne droit à un séjour d’une durée de 28 jours maximum.

Comme l’accord de visa est très surveillé en rapport avec les conflits ethniques qui perdurent aux frontières, nous vous déconseillons vivement de vous présenter comme journaliste ou tout métier s’y rapprochant de près ou de loin, comme photographe ou écrivain. Egalement comme membre d’ONG humanitaire tel que Médecins Sans Frontières.

La Birmanie est-elle un pays dangereux ?

50 ans de régime militaire et une forte croyance dans les valeurs du bouddhisme, font que les cas de vols ou de crimes sont extrêmement rares en Birmanie.

La Birmanie est un des pays les plus sûrs au monde, à condition de respecter des règles de base identiques à celles que vous observez dans votre pays d’origine.Il faut faire particulièrement attention lorsque vous traversez des routes, la conduite Birmane étant sans priorités et très peu respectueuses des piétons. Surtout que la conduite se fait à droite alors que les voitures ont le volant à droite…

Il reste des zones aux frontières de la Birmanie qui demeurent instables. Ces zones sont interdites d’accès à l’exception des militaires.

Comment se rendre en Birmanie ?

Les entrées terrestres sur le territoire birman sont limitées et le passage est compliqué. Le plus simple reste d’accéder par voie aérienne en atterrissant dans un des deux aéroports internationaux de Birmanie : Yangon (RGN) et Mandalay (MDL).

Il n’existe actuellement pas de lignes directes depuis l’Europe. La majeure partie des vols proviennent de Bangkok. Sont également desservies : Qatar, Inde, Vietnam, Malaisie, Singapour, Chine, Corée du Sud et Japon.

Que mettre dans une valise pour la Birmanie ?

Pour les vols domestiques et votre confort, restez sous les 20kg par personne. Si vous faites un voyage sportif, trekking ou si vous changez souvent de destination, pensez à prendre un sac souple. Pour les circuits culturels, un petit sac à dos d’à-point suffit amplement.

Shanti Travel vous recommande de prendre des vêtements en matière naturelle, lin et coton, assez amples et légers pour la journée et un ou deux vêtements un peu plus chaud pour les fraiches soirées et matinées (surtout si vous voyagez dans la région d’Inle/Kengtung/Hpa An).

Pour le reste voici une liste non exhaustive :

> coupe-vent/vêtement de pluie/k-way
> lunettes de soleil
> casquette ou chapeau, le soleil birman peut taper très fort.
> chaussures légères et faciles à enlever. Il faut toujours enlever ses chaussures lorsque l’on visite des lieux sacrés en Birmanie (même les grottes et églises !)
> chaussures de sport ou de marche pour les treks de plusieurs jours
> lampe de poche ou frontale
> vêtement chaud pour les soirs et matins frais sur le lac Inle et la région de Kengtung notamment.

Pharmacie personnelle :
> crème solaire écran total
> crème lèvres labialisant
> anti-moustique puissant
> antibiotique à spectre large
> aspirine
> immodium et intetrix
> elastoplaste
> désinfectant cutané
> pansements

Comment se passe l’arrivée en Birmanie ?

En sortant de l’avion, vous serez orienté vers les guichets douaniers pour le contrôle des documents douaniers. Si vous avez fait une demande e-visa (visa en ligne), vous n’aurez qu’à présenter votre justificatif imprimé aux guichets « Visa On Arrival » pour obtenir votre précieux visa. Pour les demandes de visa classiques, il faudra faire la queue !

Une fois avoir récupéré vos bagages, dirigez-vous vers la sortie de l’aéroport en suivant les indications. Si un accueil aéroport est prévu, votre chauffeur ou guide vous attendra une pancarte à la main où figurera votre nom. Si vous ne trouvez pas votre chauffeur ou guide, alors que celui-ci est prévu dans le programme, n’hésitez pas à appeler votre expert-voyage. Vous pouvez utiliser le bureau « Information » de l’aéroport pour passer cet appel.

Quel est le climat de Birmanie ?

Le climat de la Birmanie est divisé en trois saisons distinctes.

> De la fin octobre à début mars, c’est la saison sèche. Il pleut très peu et il fait bon voire chaud notamment à Bagan et Mandalay. Il peut faire assez froid tant que le soleil n’est pas levé sur les parties hautes du pays (région d’Inle notamment), avec des températures pouvant atteindre les 0 degrés. > De début mars à la mi-mai voire fin mai, c’est la saison chaude. Les températures grimpent jusqu’à 40-45 degrés, surtout dans le centre du pays à Bagan et Mandalay. > De la fin mai à octobre, c’est la mousson qui touche principalement le sud et la côte du pays. Les pluies sont très fréquentes et les précipitations importantes. Le reste du pays demeure assez sec.

A quel moment de l’année partir pour un voyage en Birmanie ?

Vous pouvez partir en Birmanie tout au long de l’année.

Beaucoup considèrent la période de novembre à février comme étant la meilleure période pour voyage en Birmanie. C’est en effet la saison la plus sèche et la moins chaude. C’est également la haute saison touristique.

Toutefois lors des grandes chaleurs de mars à mai, les régions montagnardes comme Inle, Kengtung ou Putao ainsi que la côte du golfe du Bengale restent agréables. Le centre du pays (Bagan et Mandalay notamment) prend quant à lui l’apparence d’une fournaise.

La situation s’inverse lors des mois de mousson, où la côte est noyée sous des trombes d’eaux et où le centre reste au sec.

Quel est le décalage horaire entre l’Europe et la Birmanie ?

La Birmanie est à GMT +6h30. Cela signifie qu’elle est en avance de 5h30 sur la France en hiver et 4h30 en été.
En hiver, lorsqu’il est 10h en France, il est 15h30 en Birmanie.
En été, lorsqu’il est 10h en France, il est 14h30 en Birmanie.

Le soleil se lève entre 6h20 et 6h50 et se couche entre 17h50 et 18h15 selon les régions.

Comment s’habiller en Birmanie ?

Il fait presque toujours chaud en Birmanie. Cependant dans la région du lac Inle et d’autres régions plus en altitude comme à Kengtung, il peut faire assez froid en hiver (jusqu’à 0 degré) tant que le soleil n’est pas levé. Il convient donc de prévoir des vêtements chauds.

Dans les temples, il est interdit d’avoir les épaules dénudées et des shorts au-dessus des genoux. Comme il faut aussi systématiquement se déchausser aux entrées des pagodes et de nombreux temples, il est recommandé de prévoir des chaussures faciles à enlever et remettre.

Quels vaccins sont recommandés pour voyager en Birmanie ?

Il n’y a que le vaccin contre la fièvre jaune qui est obligatoire si vous avez visité une zone à risque (certains pays d’Afrique et d’Amérique du Sud) dans les 6 jours qui précèdent votre arrivée en Birmanie.

Les vaccins suivants sont cependant recommandés :
> Diphtérie
> Tétanos
> Hépatites A et B
> Poliomyélite
> Typhoïde
> Coqueluche

Comment se faire soigner en Birmanie ?

Il est indispensable de souscrire à une assurance maladie qui prévoit le remboursement de frais médicaux à l’étranger ainsi que l’éventuel rapatriement sanitaire. Ayez toujours le numéro de téléphone d’urgence de votre assurance sur vous. En cas de frais médicaux, conserver tous les justificatifs.

La qualité du réseau hospitalier en Birmanie est bien inférieur à ceux des pays d’occident et demeure assez cher. Il est préférable de se rapprocher de votre compagnie d’assurances et/ou de votre ambassade pour connaitre les meilleures options en cas d’urgence.
Attention aux médicaments en vente libre, la contrefaçon de médicaments étant très répandue.

Doit-on prendre des précautions sanitaires précises en Birmanie ?

Mis à part les précautions à prendre avec l’eau non-potable, la Birmanie est aussi envahie de moustiques. Ces derniers peuvent véhiculer des maladies telles que la dengue. Il n’existe aucun traitement médicamenteux préventif à cette maladie. Il faut donc se couvrir d’anti-moustique et porter le plus souvent possible des manches longues et pantalons. Notamment le soir et au petit matin, où les moustiques sévissent le plus.

Les animaux errants tels que les chiens, chats et même singes et chauve-souris dans certaines régions peuvent être porteurs de la rage. En cas de morsure, il faut immédiatement consulter un médecin. Nous vous recommandons dans tous les cas d’éviter tout contact avec les animaux errants ou sauvages.

Dernière précaution : les serpents. Il y a quelques serpents venimeux en Birmanie. Un anti-venin peut être un allié si vous prévoyez une immersion en pleine nature.

Quel type de nourriture mange-t-on en Birmanie ?

La gastronomie birmane n’est pas vraiment réputée car elle reste simple et pas toujours très digeste pour les estomacs occidentaux. Les plats les plus courants sont des riz ou nouilles frits, avec quelques légumes et du poulet ou du porc. A cela on ajoute souvent un bouillon ou un curry. Les plats ne sont pas trop relevés comparés à d’autres pays d’Asie, mais sont le plus souvent gras et assez insipides. On mange également de nombreux fruits (banane, oranges, raisin, mangue, papaye, pastèque, etc.)

Selon les régions et surtout les ethnies, les plats changent. Par exemple à Inle, on trouve beaucoup de poisson d’excellente qualité ou les fameuses nouilles Shan (des nouilles de riz gluant).

On trouve également de nombreux restaurants chinois, thaïs et japonais. La cuisine occidentale est aussi de plus en plus présente mais de qualité et à des prix variables.

L’eau est-elle potable en Birmanie ?

Abstenez-vous impérativement de boire l’eau du robinet. Elle n’est pas potable et les Birmans eux-mêmes la filtrent. Préférez l’eau minérale en bouteille et veillez à ce qu’elle soit correctement scellée. Par contre, vous pouvez boire l’eau bouillie et donc café et thé.

Quelle monnaie utilise-t-on en Birmanie ?

La monnaie locale est kyat birman (MMK) qui se prononce « tchat ». Actuellement (février 2015), un euro équivaut à environ 1 170 MMK. Pour faire plus simple, les gens calculent par rapport au dollar USD qui est aussi très présent en Birmanie. Un dollar équivaut environ à 1 000 MMK.

Les pièces ne sont plus utilisées depuis des années et les billets les plus courants vont de 50 à 5 000 kyats. Il existe des billets de 10 000 (souvent obtenus aux distributeurs et bureaux de change) mais ils sont plus difficiles à écouler, les Birmans ayant rarement suffisamment de monnaie.

Il n’est pas rare de pouvoir également payer en dollars US, à condition que ces derniers soient impeccables (pas le moindre pli ou tâche). De même si vous voulez échanger des dollars US, ils doivent être impeccables sans quoi ils vous seront échangés à des taux moins intéressants, voire tout simplement refusés.

Trouve-t-on des distributeurs automatiques en Birmanie ?

Vous trouverez facilement des distributeurs de billets automatiques dans les grandes villes de Birmanie et dans les endroits touristiques. En anglais, cela se dit « ATM ». Il est vivement conseillé de vous rapprocher de votre établissement bancaire avant votre départ pour connaitre les frais et condition de retrait à l’étranger. Cela peut vous éviter de faire face à un refus de retrait ou à la frustration d’un montant limité.

De plus en Birmanie, tous les retraits, peu importe le montant, sont taxés de 5 000 kyats. Cette taxe est indépendante des frais bancaires imposés par votre banque.

Le retrait maximum que l’on peut faire à une machine est de 300 000 kyats.

Attention : Il est actuellement impossible d’échanger plus de 200 euros en kyats à un bureau de change. Si vous avez plus que cette somme, il vous faudra faire le tour de plusieurs bureaux.

Quels souvenirs rapporter de Birmanie ?

Les produits artisanaux ne manquent pas ! Vous trouverez de nombreuses gravures sur bois, peintures, lacques, soieries, poteries, marionettes, feuilles d’or, cheroot (cigares birmans), longyi (vêtement traditionnel birman), omberelles, thé, bijoux et pierres précieuses. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.

Sachez que comme beaucoup de pays d’Asie, le marchandage devient règle d’or dès qu’un prix fixe n’est pas affiché. Il ne faut alors pas hésiter à jouer le jeu de la négociation, sans non plus exagérer : ne cherchez pas à obtenir quelque chose à une poignées de kyats si de toute évidence ce n’est pas sa juste valeur.

Quelle langue parle-t-on en Birmanie ?

La langue officielle est le birman. Il existe aussi de nombreux dialectes en fonction des régions et ethnies. Les principaux sont le karen, shan, chin et kachin.

L’anglais est de plus en plus courant, surtout sur Rangoon où l’on trouve assez facilement quelqu’un de 30 ans ou moins qui marmonne au moins quelque mots. Dans les hotels, au moins un employé parle correctement l’anglais. Dans la campagne et même les autres villes de Birmanie, il devient beaucoup plus rare de trouver des anglophones.

Téléphoner en Birmanie ?

Vous pouvez acheter une carte SIM sur place et la recharger au fur et à mesure que vous utilisez votre crédit. Les opérateurs téléphoniques sont présents partout, même dans les petites échoppes de campagne. Assurez-vous juste que votre téléphone est débloqué. Les communications sont assurément très bon marché en Birmanie.

Les réseaux Orange et SFRsont disponibles, pour les autres, nous n’avons pas eu confirmation. Dans tous les cas, il semble impossible d’écouter ses messages vocaux en provenance de la France.

L’indicatif international de la Birmanie est le 0095
Celui de la France est le 0033

Internet est-il facile d’accès en Birmanie ?

La connexion Internet en Birmanie est une des pires au monde. Cela dit elle s’améliore de jour en jour.

Le réseau 3G fonctionne décemment, et le WIFI de manière totalement aléatoire. Bien qu’il soit de plus en plus présents dans les hotels et restaurants, il reste difficile d’obtenir une bonne connexion WIFI même sur Rangoon. Dans la campagne ou en bord de mer comme à Ngapali, les connexions sont souvent très lentes.

Quelles sont les règles à respecter en Birmanie ?

> Comme partout dans le monde, il est demandé aux touristes de ne pas polluer les lieux traversés. > Aborder avec humilité les populations rencontrées, éviter par exemple de photographier des personnes sans leur autorisation ou respecter la solennité des lieux de cultes. > Nous vous recommandons de ne pas distribuer de stylos, bonbons et autres cadeaux aux enfants. Evitez à tout prix de leur donner de l’argent. Ce comportement incite ces derniers à la mendicité (à l’exception des visites organisées d’école). > Comme dans tout pays asiatique, les excès de colère et les gestes trop affectifs sont mal vu par les Birmans. Eviter de s’embrasser dans des lieux publics, et ne pas essayer de saluer par une bise, ça ne se fait pas. > Il est très impoli de pointer quelqu’un du doigt ou de toucher la tête de quelqu’un. > Dans les temples hindous et bouddhistes, (et souvent même les églises !) déchaussez-vous avant d’entrer. Les genoux et les épaules doivent être couverts. On se déchausse également souvent avant d’entrer chez quelqu’un. > Certaines parties des temples sont interdits aux femmes. Ces zones sont clairement indiquées par des panneaux. > Lorsque vous êtes en présence d’une statue de Bouddha, il convient de tourner autour en partant de la gauche. On ne pointe pas ses pieds dans sa direction et on ne se met pas dos à son effigie. > Il est recommandé de ne pas trop s’approcher des moines. Il est en effet extrêmement mal vu de bousculer un moine et cela peut entrainer de lourdes conséquences. Il est même interdit aux femmes de les toucher. Evitez au possible également de marcher sur leur ombre. > Il est d’usage de donner et recevoir des choses de la main droite, avec la main gauche qui vient soutenir le bras droit.

Quel est le voltage et le type de prises en Birmanie ?

Le voltage en Birmanie est de 230 volts. On trouve plusieurs types de prises électriques, il est donc recommandé d’avoir un adaptateur. Il est tout à fait possible de s’en procurer un sur place.

Les pannes d’électricité sont courantes, même dans les grandes villes et tous les hotels ne sont pas équipés de générateur de secours. Prévoyez une lampe torche, cela servira toujours.

Libraire

Afin de vous plonger dans la Birmanie avant même d’y avoir mis les pieds et ainsi attiser votre curiosité et vos envies de découvertes, nous vous conseillons les quelques lectures qui suivent. La liste n’est pas exhaustive.

> Une histoire birmane de George Orwell
> La Vallée des rubis de Joseph Kessel
> Le Rire de la terre : Anthologie de nouvelles Birmanes de divers auteurs birmans
> Birmanie contemporaine de Gabriel Defert
> Fils et maîtres du lac de François Robinne
> Aung San Suu Kyi, le jasmine ou la lune de Thierry Falise
> Terre d’or de Norman Lewis
> Birmanie, Mémoires de l’Oubli de Claude Schauli
> Une odysée birmane de Pascal Khoo Thwe
> Chroniques birmanes de Guy Delisle
> La cage aux lézards de Karen Connelly
> L’ombre du banian de Christophe Masson
> L’émeraude de sacrée de Shwedagon de Pascal Vatinel
> Sur la route de Mandalay, histoires de gens ordinaires en Birmanie de Mya Than Tint
> Le palais des miroirs d’Amitav Ghosh

Ambassades

Ambassade de France en Birmanie
102 PyidaungzuYeiktha Street, YANGON MMR013043
Téléphone : +95 (0)1 212 523

Ambassade de Birmanie en France
60, rue de Courcelles 75008 PARIS
Téléphone : +33 (0)1 56 88 15 90
Fax : +33 (0)1 45 62 13 30
E-Mail : me-paris@wanadoo.fr





Si, après lecture, vous n’avez pas trouvé réponse à toutes vos questions, vous pourrez les poser par e-mail à votre conseiller voyage.

Copyright ShantiTravel - 2016 - All Rights Reserved