facebook
A propos de Java

Histoire

Histoire

A ses débuts, l’île s’est développée en plusieurs entités parsemées (les premiers peuplements remontent à il y a un million d’années).

Sujette à de nombreuses migrations dues à la fertilité de sa terre, Java a vu naître des royaumes nés d’alliances entre différents villages : le royaume de Mataram fut fondé au VIIIe siècle par Sanjaya, roi hindouiste. Quelques décennies plus tard, la dynastie bouddhiste des Sailendra vient au pouvoir, et la cohabitation des deux religions se passe dans de bonnes conditions. Après une succession de souverains vient l’âge d’or des Majapahit. Grâce à une forte influence commerciale et agricole, ils deviennent si puissants qu’ils étendent leur autorité sur la majeure partie de l’archipel indonésien. Le drapeau actuel de l’Indonésie est d’ailleurs un des héritages de cette dynastie.

Vers la fin du XVIe siècle, c’est au tour des Néerlandais d’inscrire leur marque dans l’histoire Javanaise. Leur installation en Indonésie témoigne d’abord de leur volonté d’évincer les autres puissances européennes du commerce des épices, mais cela aboutit à long terme à une domination souveraine sur l’archipel indonésien. Un objectif qu’ils atteignent en s’emparant petit à petit des points stratégiques de Java. Ils concrétisent leur installation en résistant à la tentative des Mataram de les chasser, et s’emparent de Batavia, qui devint plus tard la capitale Jakarta. Grace à l’administration coloniale, le pays connait des progrès considérables. Elle se lance dans la construction de chemins de fer et dans le développement des axes routiers et maritimes de l’île.

Plusieurs guerres de succession amenèrent les Hollandais à diviser le Royaume en trois, mais cette décision eut pour conséquence la guerre de Java de 1825 à 1830. Celle-ci fut vite matée par le pouvoir hollandais, rétrogradant les cours javanaises à un pouvoir politique minime.

Suite à ces évènements, un sentiment indépendantiste naquit, et permit à terme à l’indépendance de l’Indonésie le 17 août 1945, fortement aidée par le rôle clé de Java.

Aujourd’hui, Java est l’île la plus développée, grâce à son importante industrialisation qui lui attribue 60% du PIB national, mais aussi la plus occidentalisée.

Géographie

Géographie

Java fait partie de l’entité appelée "Grandes Îles de la Sonde".
La capitale administrative de l’île mais également de l’archipel restant Jakarta, c’est à Yogyakarta que l’on attribue le titre de capitale culturelle.

L’île de Java est essentiellement réputée pour ses volcans : elle compte 45 volcans majoritairement regroupés sur la moitié Est.
Terre d’une grande fertilité, l’agriculture occupe une place non négligeable sur le sol javanais. La géographie est caractérisée par un paysage culturel et linguistique singulier : les Betawis, essentiellement situés autour de Jakarta. Les Sundanais quant à eux, se trouvent dans la région Ouest de Java. Les Madurais venant de l’île de Madura vivent dans la région Est, principalement sur la côte. Enfin la partie centrale est occupée par les Javanais, qui composent les deux tiers de la population de l’île.

Climat

Climat

La saison sèche à Java commence en juin et se termine en septembre, avec une saison intermédiaire en mai et octobre. Les températures oscillent entre 24 et 32°, sachant qu’on perd environ 2 ou 3 degrés au Sud de l’île. Le climat reste néanmoins tropical, il n’est pas rare d’avoir quelques averses même en saison sèche.

Population

Population

Java n’est pourtant pas la plus grande île de l’archipel mais elle concentre environ 60 % de sa population totale avec 135 millions de Javanais.
Sa densité de 1065 habitants au km² en fait l’une des plus importantes au monde, et ce n’est rien comparé à Jakarta qui concentre 15 300 hab. / km² ! De ce fait Java peut donc être qualifiée de surpeuplée. En outre, l’île abrite les plus grandes villes de l’Indonésie, et en raison de la nécessité d’une main d’œuvre due à l’exceptionnelle fertilité du sol, le taux d’urbanisation n’a eu de cesse que de s’accroître au fil des années.

Les autorités cherchèrent à réduire le taux de natalité en établissant un planning familial stricte qui réduit le taux de natalité de 3,1 à 2,08 et organisèrent un plan de répartition de la population sur les autres îles de l’archipel.

Fêtes et Festivals

Fêtes et Festivals

Java étant majoritairement musulmane, beaucoup de fêtes sont donc relatives à la religion musulmane, et se basent sur le calendrier hégirien lunaire.
Les fêtes majeures sont les suivantes (les dates sont basées sur l’année 2013, et ne seront pas forcément valables pour les années à venir) :


-  Mawlid, l’anniversaire de Mahomet, Janvier

-  Isra Mi’raj, ascension de Mahomet aux cieux en compagnie de l’ange Gabriel, Juin

-  Aid el-Fitr, rupture du jeune, Aout

-  Nouvel an musulman, Novembre

Viennent ensuite les célébrations des autres cultes présents sur Java :

-  Festival de Râmâyana à Prambanan, plus grand centre religieux hindouiste en Indonésie, retrace l’histoire du Rama, de Novembre à Avril

-  Waisak (Vesak) célèbre Bouddha, la date varie en fonction des années

Enfin les évènements à caractère non religieux tels que :

-  Java Jazz Festival à Jakarta, Mars

-  Fête de l’indépendance vis-à-vis des Pays Bas par Sukarno, 17 Aout

-  Anniversaire de Yogyakarta, qui célèbre la construction de la ville et pendant lequel sont organisés des expositions et concours afin de célébrer l’art et l’architecture, Octobre

Religion

Religion

En Indonésie, il n’est pas concevable de ne pas avoir de religion. Ainsi, chaque indonésien se doit de déclarer officiellement son appartenance à une des six religions officielles : l’islam, le catholicisme, le protestantisme, l’hindouisme, le bouddhisme et le confucianisme.
Java est une île à majorité musulmane. L’islam fut introduit aux alentours du XIème siècle par le biais de commerçants musulmans venus d’Inde et de Chine. A l’instar de Bali, les traditions javanaises trouvent leurs origines dans les anciennes pratiques animistes et hindouistes. Sous l’influence musulmane, les habitants de l’île ont mélangé ces anciennes traditions aux rites islamiques pour donner naissance à la culture javanaise d’aujourd’hui. Sa diffusion peut être associée au nom de Cek Ko Po, un chinois musulman qui devint sultan de l’importante cité de Demak, et qui entreprit l’expansion de son royaume à travers tout l’archipel.

L’’île reste tolérante envers les autres pratiques religieuses. Java abrite le plus grand site bouddhiste au monde, celui de Borobudur. Sa construction fut entreprise au VIIIème siècle par la dynastie Sailendra.

De même, face à l’obligation de la VOC (compagnie des Indes néerlandaises) de se convertir à l’islam, la communauté hindouiste des Tenggers vivant autour du mont Bromo s’est retirée vers la zone montagneuse afin de ne pas avoir à céder au devoir imposé par les hollandais.

Gastronomie

Gastronomie

Comme partout dans l’archipel, les repas des javanais sont à base de riz, que ce soit au petit déjeuner, au déjeuner ou au dîner. En revanche, les plats javanais seront moins épicés que ceux des îles voisines. Java étant l’île la plus ouverte sur le monde, la cuisine locale aurait eu tendance à s’ouvrir aux influences occidentales au fil du temps. Sa gastronomie recèle néanmoins de nombreux plats étonnants, comme par exemple le fameux Gudeg, originaire de Java centre, composé de légumes et de viande cuits dans le lait de coco.

Copyright ShantiTravel - 2016 - All Rights Reserved