Covid-19 - Tout savoir sur la réouverture des frontières en Asie - Découvrez nos CGV plus flexibles
Excellent avis shanti travel
Noté 4.7} /5 selon 1234 avis voyageurs vérifiés Shanti Travel Trustpilot

Manger en Arménie

La cuisine arménienne, si elle a sa propre identité, a été grandement influencée par les voisins et amis qui se sont succédés au cours de son histoire. Ainsi elle offre un mélange de gastronomie grecque, turque, libanaise, iranienne, russe. Elle a beaucoup en commun avec la cuisine méditerranéenne mais fait aussi la part belles aux saveurs orientales, sans oublier la richesse des recettes venues de l’URSS.

Ce qui fait la force et la beauté de cette cuisine, ce sont ses produits tout simplement exceptionnels. La terre arménienne est extrêmement fertile, ainsi la matière première tels que les fruits, les légumes, les herbes aromatiques sont de grandes qualité. De ce fait ce sont les saisons qui dictent les plats que vous allez manger. De plus, les animaux sont bien nourris, faisant de la viande un élément important de la gastronomie arménienne. N’ayant pas d’accès à la mer, le poisson est moins courant, la truite et l’esturgeon étant très souvent les deux seules espèces proposées à la carte.

Le repas traditionnel arménien

Le déroulement d’un repas traditionnel en Arménie est un exemple parfait de la générosité débordante dont fait preuve le peuple arménien. Ce sont tous les plats qui sont amenés en même temps sur la table, et dont chacun se sert ce qui lui fait plaisir. Une belle table est une table qu’on ne voit plus comme ils aiment parfois le dire. Les hôtes prennent particulièrement soin de leurs invités et démontre que l’hospitalité légendaire arménienne est bien réelle. Ainsi la coutume pour l’hôte est d’offrir à ses invités « plus que ce qu'il possède ». Les entrées et plats principaux se retrouvent tous sur la table pour un grand moment de partage, le tout accompagné des boissons telles que le vin, la vodka, l’eau, parfois la bière. Le fameux cognac arménien est aussi fréquemment de la partie.

Les entrées

Les légumes crus sont très souvent à l’honneur lors des repas : radis, concombre, tomate… et peuvent être servis sous forme de salade. On retrouve aussi les dolmas, appelés ici « tolmas », les « keftas » et de la soupe de « madzoun » ou de poulet pour les jours les plus froids. Tous ces mets sont aromatisés avec des herbes locales, fréquemment de la coriandre, du persil, de l’aneth. Tolmas : feuilles de vignes farcies de viande ou de riz. Keftas : des boulettes de viande hachée mélangée à des oignons et des épices. Madzoun : soupe similaire à un yaourt.

Les plats principaux

Les brochettes occupent une part importante de la cuisine chaude arménienne. Elles sont à base de viande, souvent du porc, mais aussi du poulet, du boeuf, de l’agneau. Le poisson lui, est la plupart du temps grillé et servi avec du riz ou des légumes. On retrouve aussi sur la table le « khach », le « khashlama », le « ghapama » ou encore le « lahmajoun ». La culture du pain étant très présente, il accompagne tous ces plats, sous forme de pain pita ou de « lavash ». Khach : le plat national arménien, qui ressemble à une potée de pieds de bœuf bouillis, assaisonnée selon les goûts de chacun une fois dans l’assiette. Khashlama : une soupe composée de pommes de terre et de boeuf. Ghapama : un ragoût de citrouille particulièrement apprécié pendant des fêtes. Lahmajoun : on l’appelle aussi la pizza arménienne, il est composé d’une fine pâte sur laquelle sont disposés viande hachée, légumes ciselés et herbes aromatiques. Lavash : fine galette faite d’eau, de sel et farine, il est le type de pain le plus consommé en Arménie, appartenant même au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Les desserts

Les desserts arméniens se rapprochent fortement de ceux des cuisines orientales et méditerranéennes. On retrouve alors des préparations à base de fruits secs, de semoule, de blé ou de riz. Souvent mélangés avec du miel, du sirop, de la cannelle, de l’eau de rose ou encore de l’eau à fleur d’oranger. D’autres recettes, provenant de la période Union Soviétique, sont aujourd’hui partie intégrante des desserts arméniens, comme par exemple le Napoléon. Pakhlava : gâteau traditionnel composé de pâte de filo, noix, sucre, sirop, beurre… qui prend énormément de temps à faire car constitué de 24 couches. Kenafeh : feuilleté trempé dans du sirop, composé de noix, de cheveux d’ange, de beurre, et de fromage. Halva : préparation faite à base de crème de sésame ou de semoule, dans laquelle on incorpore du beurre et des fruits secs. Napoléon : gâteau russe similaire au mille-feuille français.

Ils ont voyagé avec nous


Trustpilot
Trustpilot
 
 
 
Shanti Travel ›
agence de voyage asie

               

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez 2 fois par mois nos idées et conseils de voyage
 
Contactez-nous

Experts basés :

Paris (FRANCE)
New Delhi - Pondichéry (INDIA)
Colombo (SRI LANKA)
Katmandou (NEPAL)
Rangoun (BURMA)
Hanoï (VIETNAM)
Singapour (SINGAPOUR)
Bali (INDONESIA)


01 82 28 92 28 (Prix d'un appel local)
Shantitravel
Contactez-nous
La Presse parle de nous
Politique de confidentialité - CGV - Recrutement - Copyright ShantiTravel © · Tous droits réservés